La nouvelle peau de Montparnasse

Les alentours de la gare Montparnasse sont l’objet d’un réaménagement total mené par l’agence d’architecture de Richard Rogers. D’ici 2030, l’allure souvent décriée de ce quartier aura beaucoup changé.

Le projet contesté de 1957

En 1957 commencent d’important travaux sur huit hectares ayant pour objectif premier la restructuration de la gare Montparnasse.

La plaquette de présentation du projet, mené par la Semamm, indique que « l’opération consiste à profiter de remaniements nécessaires pour créer un ensemble urbanistique susceptible de rendre vie à tout un quartier et de porter témoignage d’une forme moderne de civilisation urbaine ».

Paris Montparnasse– © Andreas Gursky

L’idée est d’occulter l’image d’une gare imposante en l’intégrant comme l’un des éléments d’un grand complexe moderne adapté au trafic automobile et dont le « geste architectural » incontestable est la tour Montparnasse, de 209 mètres de hauteur. Autour ce celle-ci est construit un U d’immeubles et le centre Montparnasse rive gauche. Les critiques ne se font pas attendre.

Des ensembles comme Maine-Montparnasse, simplement « plaqués » au milieu d’un quartier demeuré inchangé, apparaissent, avant même qu’ils soient entrepris, comme singulièrement dépassés.Michel Ragon, article pour la revue Arts

Le quartier de la Gaïté, très peu haussmannisé et formé de petites maisons de faubourg, accepte difficilement ce changement violent d’échelle. Trois ans seulement après la fin de la construction de la tour Montparnasse, la construction d’immeubles de plus de sept étages devient interdite dans Paris.

Le projet actuel

En juillet, l’agence londonnienne RSH-P fondée par Richard Rogers a gagné l’appel à projet lancé par la ville de Paris afin de réaménager le quartier Maine-Montparnasse.

Qui est Richard Rogers ?
Richard Roger est un architecte britannique connu pour avoir construit avec Renzo Piano et Gianfranco Franchini le centre Pompidou en 1971. Ses constructions se caractérisent très souvent par des réseaux techniques (ascenseurs, eau, chauffage) volontairement apparents. En 2008, il est à la tête de la consultation pluri-disciplinaire « Le Grand Pari(s) de l’agglomération parisienne ».

Voici un aperçu des différentes facettes du projet :

previous arrow
next arrow
Slider

Espaces ouverts et piétonniers, arbres à foison, changement total d’allure pour la tour Montparnasse, accès facilité au métro, le nouveau projet de réaménagement semble bien vouloir expier les pêchés de son aïeul.

La transformation de Montparnasse se poursuit : pour en finir avec l’urbanisme de dalle et l’asservissement de la ville à l’automobile.Jean-Louis Missika, adjoint à la mairie en charge du Grand Paris

En matière de budget, les informations ne sont pas encore communiquées.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut